preloader image

Assainissement individuel, lequel choisir ?

Si votre future maison neuve n’est pas raccordable au tout à l’égout, il vous faut prévoir de l’équiper d’un système d’assainissement individuel. Celui-ci sera choisi selon les caractéristiques de votre terrain et celles de votre maison, ainsi que de vos préférences. Ce ne sera qu’après l’étude de votre sol que vous serez en mesure de savoir quelles possibilités s’offrent à vous et ce qu’il vous en coûtera.

 

L’assainissement individuel et la légalité

Relier son logement à un réseau d’assainissement, collectif ou autonome, est obligatoire en France. Si vous vous situez hors zone d’assainissement collectif, vous devez donc le faire à vos frais. Dans un premier temps, vous devrez contacter votre commune ou le Service Public d’Assainissement Non Collectif, le SPANC. Vous pourrez recueillir des conseils pour vous aider dans vos choix.

Notez que vous devrez impérativement respecter le plan local d’urbanisme (PLU) et le plan d’occupation des sols (POS).

Autre obligation, celle de demander une étude des sols à un bureau d’étude. Cela, afin de déterminer le système le mieux adapté selon la nature de vos sols.

 

Choix d’un assainissement autonome, les critères

La fonction d’un assainissement individuel consiste à collecter deux catégories d’eaux usées :

  • Celles issues des toilettes, dites eaux-vannes,
  • Celles provenant de vos lavabos, baignoires, machines à laver, etc., dites eaux grises.

Vous choisirez le plus efficace et adapté selon :

  •  La taille du terrain,
  • La perméabilité du terrain,
  • Les besoins en traitement, selon la dimension du logement, et le nombre d’occupants,
  •  L’entretien. Chaque dispositif demande un entretien régulier particulier, mieux vaut savoir à l’avance à quoi s’attendre.

 

Les différents types d’assainissement non collectif

Plusieurs dispositifs existent, avec leurs caractéristiques propres. Vous choisirez le vôtre en tenant compte des critères évoqués ci-dessus :

La fosse toutes eaux

C’est le système traditionnel, communément appelé fosse septique. Il est nécessaire d’avoir un terrain de dimension suffisante.

Le dispositif compact

Il consiste en une fosse toutes eaux, associée à un filtre à massif de zéolithe. Ce sera le choix à faire si votre terrain est de surface réduite.

La micro-station d’épuration

Convenant à tout type de terrain, elle est réputée écologique bien que dépendante de l’électricité. Elle n’est pas adaptée aux résidences secondaires, car elle nécessite une surveillance.

Le filtre planté

Dispositif écologique constitué de deux bassins plantés d’espèces végétales et de filtres de graviers.

 

Le dernier critère et non des moindres est le prix. Il est donc utile de contacter plusieurs prestataires afin de leur demander conseil et devis, avant de faire votre choix final.

 

Découvrez nos plans et modèles à personnaliser Faites construire votre maison en Dordogne ou Gironde